SAUTER pour bonifier la santé de votre cœur !

par | Vitalité

Avez-vous un BON CARDIO ?

BOUM-boum… BOUM-boum… « Le cœur travaille fort : pour vous amener à 80 ans, il devra pomper environ 2 943 360 000 de fois consécutivement, sans s’interrompre plus de 5 secondes (perte de conscience quasi assurée) ni s’arrêter pour faire une pause de plus de 20 secondes (décès presque assuré) ». 1 Le cœur se contracte en moyenne 70 fois par minute, propulsant chaque jour quelque 7200 litres de sang dans le système cardiovasculaire, soit l’équivalent de la consommation d’eau recommandée chez l’adulte sur une période de 12 ans ! Cette pompe extraordinaire mérite le meilleur plan de maintenance et d’entretien qui soit. Vous ne serez pas étonnés de lire que la santé du cœur passe par manger mieux et bouger plus.

Qui dit bouger dit URGENT BESOIN D’ÉNERGIE et fonctionnement à plein régime de vos petites usines énergétiques, les mitochondries. Ces manufactures produisent de l’énergie comme produit fini à partir de glucose et d’oxygène comme matières premières. Le rôle essentiel des mitochondries est en effet d’utiliser un combustible comme le glucose, de le « brûler » avec de l’oxygène, de récupérer l’énergie dégagée par cette combustion et de fabriquer de l’ATP à partir de celle-ci, votre carburant. Ces usines offrent un bon rendement énergétique, en présence d’oxygène, chaque molécule de glucose entièrement oxydée donne 30 unités d’énergie (ATP) mais sans oxygène, elle n’en produira que 2. 2

C’est le sang qui est le véhicule de transport de l’oxygène vers les muscles. De ce fait, plus l’intensité de votre effort sera importante et plus l’afflux de sang et d’oxygène dans les muscles devra être rapide et important. Au repos, le corps pompe environ 5L/min de sang dont seulement 20 %, soit 1L/min, irrigue les muscles, la balance étant dédiée à l’apport sanguin aux principaux organes du corps. Lors d’une activité très intense, le débit peut s’élever à 25 L/min dont la majeure partie soit 80 % (20L/min) alimente les muscles. 3

Kangoo Jumps
Santé du Coeur
VO2max

Plaisir-de-sauter-kangoo-jumps

L’endurance cardiovasculaire

Lorsque vous pratiquez des activités de type aérobique, c’est-à-dire demandant suffisamment d’effort pour vous essouffler modérément (difficile de parler de façon continue), durant au moins 30 minutes consécutives, 3 fois par semaine, vous contribuez à une amélioration de votre santé globale et de votre endurance cardiovasculaire. Le cœur est un muscle comme les autres qui réagit selon la sollicitation de l’entraînement en modifiant sa morphologie et son rythme. Il peut ainsi augmenter de volume et abaisser son rythme cardiaque. Il se développe peu à peu avec les séances d’entraînement et il devient globalement plus puissant. Dans ce sens, le volume de sang éjecté pour une même contraction devient significativement plus important qu’au jour 1 de votre plan de remise en forme.

Au fil des séances, votre corps finit par s’habituer et l’entraînement est effectué avec moins d’effort, il s’agit là de l’adaptation à l’effort. C’est un signe de l’amélioration de votre forme. Vous verrez que vous serez capable d’augmenter l’intensité de vos séances plus facilement ou alors vous réaliserez des séances plus facilement à la même intensité qu’à votre niveau de départ. Cette adaptation s’explique simplement par le fait que si votre cœur éjecte plus de sang pour une même contraction, alors il nécessite moins de contractions cardiaques pour faire circuler un même volume de sang. Comme le corps s’habitue très vite à une routine d’entraînement, après quelque temps, si vous souhaitez toujours voir une continuelle amélioration de votre forme physique et de votre cardio, il deviendra crucial d’élever le niveau de l’exercice au fur et à mesure de l’amélioration de votre performance. En appliquant le principe de la surcharge et en agissant ainsi sur la fréquence, l’intensité et la durée de vos séances tout en variant la nature de vos entraînements aérobiques, vous assurerez une continuelle progression de votre condition physique.

cours-kangoo-jumps

Consommation maximale d’oxygène VO2max

Un individu possédant une grande capacité cardiovasculaire (VO2max) pourra maintenir une activité plus longtemps avant de ressentir de la fatigue, car à chaque contraction musculaire, une plus grande quantité d’oxygène sera transportée des poumons vers les muscles en action.

Il existe de nombreux types d’entraînement aérobique ; la marche rapide, la course, le vélo, le patin à roues alignées, le saut à la corde, la natation, la danse aérobique. Marcher en montagne, monter des escaliers et jouer au tennis sont d’autres bons exemples d’activités cardio. L’entraînement par le saut chaussé de bottes trampolines Kangoo Jumps en est aussi un exemple. Bien qu’il soit toujours peu connu, ce type d’entraînement a fait ses preuves ; il est reconnu scientifiquement pour améliorer de façon significative et rapide l’endurance cardiovasculaire.

Pour une amélioration significative de votre VO2max,
chaussez les bottes trampolines Kangoo Jumps

L’Université de la ColombieBritannique (UBC), à Vancouver, a mené une étude scientifique en 2002 afin de comparer l’amélioration de la capacité cardiovasculaire (VO2max) chez 25 sujets soumis à un entraînement de course à pied de 12 semaines. La moitié du groupe cible chaussé de souliers de course conventionnels et l’autre de bottes Kangoo Jumps. Tel qu’illustré dans la figure 1, un gain significatif en VO2max de 18,3 % a été mesuré chez les sujets portant des bottes Kangoo Jumps contre une faible majoration de 3,7 % chez les sujets portant des souliers de course conventionnels. 4

vo2max

cours-kangoo-jumps

L’entraînement sur bottes Kangoo Jumps demande plus d’énergie due à l’effort requis pour compresser le système d’arceau sous la botte et donc nécessairement permet un entraînement plus intense. De plus, le poids de la botte, variant de 2.5-3lbs suivant la grandeur, accentue le travail à fournir et donc l’effort demandé comparativement à un entraînement en soulier de course conventionnel. Par ailleurs, l’entraînement Kangoo Jumps est un type d’entraînement par intervalles, reconnu comme plus avantageux que l’entraînement continu à faible moyenne intensité. Ce type d’entraînement consiste à alterner entre des périodes d’efforts intenses et des intervalles de récupération active moins exigeants.

Julie, La Fille Kangourou

  1. http://lactualite.com/sante-et-science/2017/09/29/journee-mondiale-du-coeur-prenez-soin-du-votre/
  2. R. Rich, « The molecular machinery of Keilin’s respiratory chain », Biochemical Society Transactions, vol. 31, no6,‎ décembre 2003, p. 1095-1105
  3. Davis A. Richards, Human Physiology, Oxford University Press, 968 pages.
  4. Taunton, J.E., Miller N.S., Rhodes, E.C., Zumbo, B.D., Fraser, S. (2002). “MaxVO2 Improvements and injury prevention”, University of British Columbia, Vancouver, Canada.

QUI EST JULIE GAUDET ?

Passionnée de Kangoo Jumps, une méga dose de FUN ACTIF, Julie se dit accro au saut. Curieuse et créative, elle s’investit à fond et cherche toujours à innover pour pousser son sport à un autre niveau. Avec son dynamisme contagieux et son souci de communiquer sa passion, elle a pour mission de faire découvrir le plaisir en entraînement et d’activer le désir et la volonté de bouger. Vers une meilleure santé globale, pour TOUS et ENSEMBLE, car il n’y a rien de plus précieux. Julie détient le titre d’instructrice et de formatrice Kangoo Jumps (KJ Trainer). Elle fait partie de l’élite mondiale et peut former de nouveaux instructeurs Kangoo Jumps.

Share This